+241 01 77 55 63 / +241 07 77 85 02

Vivre au Gabon

Démarches, Logement, Education, Santé…

On peut trouver un plan détaillé  de Libreville dans les librairies de la place ou un plan très succinct mais toutefois  très utile pour les nouveaux arrivants, en page centrale de la revue de l’UFE Gabon  LE LIEN . Vous pouvez aussi trouver d’autres informations  utiles dans le Pratique du Gabon.

Pas de réels problèmes d’insécurité au Gabon mais comme partout ailleurs, il est fortement conseillé de prendre toutes les mesures de prudence  nécessaires quels que soient les quartiers que vous traverserez (fermeture des portières de jour comme de nuit, ne pas laisser de sac sur la place passager, pas de port de bijoux etc.…)

DEMARCHES PRATIQUES A VOTRE ARRIVEE

Il est vivement recommandé de s’inscrire auprès du consulat dès votre arrivée afin d’obtenir votre carte consulaire. L’inscription sur les listes électorales se fait automatiquement.

Le permis de conduire français est valable 3 mois après votre arrivée. Il faudra donc, sur présentation de votre carte de séjour, faire établir une fiche d’enregistrement de votre permis de conduire avant cette échéance auprès des autorités compétentes.

La carte de séjour est à solliciter auprès du service de l’immigration : Direction générale de la documentation et de l’immigration DGDI située dans la zone d’Oloumi, téléphone : +2410176 24 00.

LES TRANSPORTS

Doté de 3 aéroports internationaux (Libreville, Port-Gentil, Franceville) et de plusieurs aérodromes, le déplacement en avion est sûr et rapide.

En revanche, le réseau routier qui était mal entretenu et relativement limité, s’est beaucoup amélioré ces dernières années.

Le réseau ferré ne comporte qu’une seule ligne, le Transgabonais. Une nouvelle route en construction doit relier Port-Gentil à Libreville.

Les transports en commun de Libreville se développent, avec de nouveaux bus, pour rallier la ville et sa banlieue. Sinon, les taxis sont nombreux, très pratiques et peu chers.

De nouveaux taxis « compteur » SOGATRA ont été mis en place depuis 2 ans, ils sont fiables, propres et climatisés mais un peu plus chers. Le contact : (241) 01 79 13 13.

La conduite au Gabon

Les contrôles policiers sont très fréquents. Il peut être utile d’avoir son propre véhicule, de préférence un 4X4 si vous allez à l’intérieur du pays.

Sachez que, pour conduire au Gabon, la loi gabonaise vous oblige à avoir à votre bord une trousse à pharmacie garnie, un extincteur, les papiers du véhicule et du conducteur, la preuve du passage au contrôle technique.

Un accord passé avec les autorités gabonaises permet aux ressortissants français de disposer d’un délai de 3 mois suivant leur arrivée au Gabon pour faire enregistrer leur permis sur présentation de la carte de séjour. Vous pouvez aussi passer votre permis de conduire au Gabon  si vous êtes résident. Il faudra d’abord passer un examen théorique puis pratique.

SE LOGER AU GABON

Pour se loger au Gabon, il faut avoir de sérieuses ressources financières car le coût de la vie est particulièrement élevé pour un pays africain. Ainsi, un 3-pièces à Libreville coûte en moyenne un peu moins de 2000 € dans les quartiers recherchés.

Vous devrez en général payer une caution et 2 à 3 mois de loyer d’avance. La loi exige que « les loyers dont le prix mensuel est égal ou supérieur à 200 000 FCFA devront obligatoirement faire l’objet d’un bail écrit ». Il doit mentionner un certain nombre d’éléments comme la durée du bail, le montant du loyer et de la garantie, les obligations du bailleur et du locataire.

Il ne faut pas oublier de prendre en compte dans le coût du logement au Gabon les charges locatives pour les appartements (entre 12 et 15% du loyer) et les frais de gardiennage pour les villas (un gardien de nuit, voire également un de jour).

A Libreville, les quartiers résidentiels se trouvent au bord de mer, sur les Hauts de Gué-Gué ou encore dans le centre-ville (Sablière, Batterie IV) et près de l’aéroport.

A Port-Gentil, le quartier résidentiel se trouve entre le front de mer et le boulevard Léon M’Ba, ainsi que dans les quartiers de Namina et Abela. La Sogara, à la pointe de Port-Gentil, est un quartier très agréable de bord de mer.

A QUI FAIRE APPEL

La recherche d’un appartement passe par les petites annonces sur Internet « gaboncoin » et la presse locale le journal « L’Union », revue « Zoom Hebdo ». Pour trouver un logement au Gabon, le plus simple est de passer par une agence que vous devrez rétribuer.

Retrouvez tous les contacts dans notre rubrique Adresse utiles

LA SECURITE AU GABON

GABON, UNE SECURITE TOUTE RELATIVE

Les crimes mineurs comme les vols à la tire sont en recrudescence ; attention donc à vos affaires dans les lieux publics. Quelques crimes violents, comme des attaques à main armée, sont signalés à Libreville et Port Gentil : évitez de vous promener la nuit, d’emporter trop d’argent avec vous. Ne résistez pas en cas d’agression, ni en cas de cambriolage à votre domicile.

Restez prudents sur les plages moins fréquentées. Au Gabon, un nombre croissant d’escroqueries bancaires a été constaté.

Toujours fermer votre véhicule à clefs de jour comme de nuit et même si vous roulez, vos portes doivent être verrouillées, par mesure de prudence.

LA SCOLARITE AU GABON

Le système scolaire gabonais

La scolarité au Gabon est obligatoire de six à seize ans.

Le système est divisé en deux niveaux : l’enseignement primaire qui conduit en six ans au Certificat d’Enseignement Primaire et au concours d’entrée en 6e, puis l’enseignement secondaire constitué d’un cycle court de quatre ans sanctionné par le Brevet d’Etudes du Premier Cycle (BEPC) et un cycle long qui conduit en sept ans au Baccalauréat.

Si les enfants sont très largement scolarisés, peu vont au bout du cycle d’études.

Où scolariser ses enfants?

Il existe au Gabon plusieurs écoles primaires conventionnées où scolariser ses enfants qui ont pour but d’offrir aux élèves une scolarité conforme aux programmes français et gabonais, avec des enseignants français et gabonais.

Il existe 3 lycées homologués par le ministère de l’Education nationale (à Libreville, Port Gentil et Moanda) : www.ambafrance-ga.org/Education

Voir liste des Établissements sur le Livret d’Accueil de l’UFE GABON.

Les cycles universitaires gabonais

Les conditions d’inscription varient d’un établissement à l’autre. Pour pouvoir étudier au Gabon, il faudra obtenir :

  • un visa spécial.
  • un billet de retour,
  • une attestation d’assurance couvrant les frais médicaux et de rapatriement,
  • une copie du carnet de vaccination (la fièvre jaune à jour est obligatoire),
  • une  réservation d’hôtel datée, signée ou un certificat d’hébergement daté, signé.

Tant sur le plan de la structure des enseignements (Licence – Master – Doctorat), que sur celui du statut des enseignants chercheurs, le modèle français apparaît très visiblement dans l’enseignement supérieur gabonais.

Le baccalauréat donne accès à l’enseignement supérieur au Gabon.

Les grandes écoles, instituts publics et écoles privées recrutent sur dossier et concours. Dans le cadre des formations professionnalisantes, il existe des diplômes de type DUT et BTS.

L’enseignement supérieur au Gabon est assuré par trois universités publiques, différentes grandes écoles et quelques établissements privés. Mais globalement, l’enseignement supérieur souffre d’un manque de formation des enseignants et d’entretien des infrastructures.

Si vous souhaitez étudier au Gabon, sachez qu’il existe des accords de coopération entre plusieurs universités françaises et gabonaises, avec l’université de Médecine, ainsi que des programmes de bourses. D’autres partenariats voient le jour, avec le Canada, la Chine, l’Inde et des pays d’Afrique anglophone.

Retrouvez tous les contacts dans notre rubrique Adresse utiles

QUE MANGE-T-ON AU GABON ?

Manioc, plantain, foufou, poulet aux arachides, sardines, nyembwé, sauce gombo… la cuisine gabonaise est bonne et variée, et elle peut se déguster dans des petites échoppes (beignets à 10 francs CFA) pour pas cher comme dans des restaurants gastronomiques dans les grandes villes, à des prix plus élevés (jusqu’à 30 000 francs CFA), cela va sans dire…

Les produits de consommation courante sont généralement d’importation au Gabon, aussi sont-ils assez chers.

En ce qui concerne les produits frais (légumes, fruits, poissons), vous pourrez vous rendre sur les marchés locaux.

Pour les autres produits, les supermarchés et les petites épiceries de quartiers proposent tout le nécessaire et il est assez rare de rencontrer des problèmes d’approvisionnements à Libreville.

ENERGIE  / TELECOM

La Société d’eau et d’énergie du Gabon (SEEG) est en situation de monopole sur le pays. Il en découle des factures assez élevées, et des prestations assez aléatoires, les coupures étant encore fréquentes. Certains compteurs électriques sont rechargeables (pré-payés), d’autres reçoivent leurs factures par sms.

L’électricité et l’eau sont fournies gratuitement aux ménages les plus pauvres.

Le seul opérateur de téléphone fixe est Gabon Télécom, il propose des abonnements Internet à des tarifs en fonction du débit.

Quatre opérateurs se partagent le marché de la téléphonie mobile, chacun proposant des forfaits plus ou moins intéressants selon l’usage que l’on en a. La couverture territoriale est correcte, mais on note des phénomènes de saturation.

Il y a beaucoup de cyber cafés dans les grandes villes.

PROTECTION SOCIALE

Au minimum souscrire à une assurance médicale et une assurance rapatriement en France ou localement.

La protection sociale gabonaise

Le régime gabonais de sécurité sociale comporte 4 branches d’assurances :

  • la maladie ;
  • les accidents du travail et maladies professionnelles ;
  • les prestations familiales (incluant la maternité) ;
  • les pensions de vieillesse, d’invalidité, de décès aux survivants.

Les cotisations sociales au Gabon sont salariales et patronales.

Comment bénéficier de la protection sociale gabonaise

Le régime d’assurance maladie est obligatoire et couvre également les personnes gabonaises économiquement faibles.

Toute activité salariée doit obligatoirement être déclarée à la Caisse Nationale de Sécurité Sociale.

Les soins sont dispensés dans les centres médico-sociaux et hôpitaux gérés par la CNSS et dans les établissements (hôpitaux, cliniques, pharmacies) agréés.

Sont pris en charge par la sécurité sociale gabonaise : les consultations et actes de médecine générale, les actes infirmiers, les soins relatifs au suivi de la grossesse et à l’accouchement, les analyses de biologie, la radiologie et imageries médicales, les produits pharmaceutiques inscrits sur la liste des médicaments essentiels élaborée par le ministère en charge de la santé et de l’hygiène publique, la rééducation fonctionnelle, la vaccination des enfants. 20% restent à la charge des assurés.

Quelle qualité de soins au Gabon?

La plupart des spécialités (ophtalmologie, ORL, gynécologie, ostéopathie…) sont représentées à Libreville et vous trouverez de nombreux médecins généralistes.

Le niveau de soins hospitaliers au Gabon se situe globalement en deçà des standards européens, mais quelques établissements privés offrent de bonnes prestations dans la capitale.

Il est toutefois vivement conseillé aux expatriés de prendre une couverture maladie (type C.F.E. ou auprès d’une Compagnie d’Assurance locale) et nécessairement, une assurance rapatriement et évacuation sanitaire.

Retrouvez tous les contacts dans notre rubrique Adresse utiles

Hotel Méridien Re-Ndama / Libreville-GABON

Téléphone : +241 01 77 55 63 / +241 07 77 85 02

Mail : contact@ufegabon.fr

Accueil physique: Lundi et Vendredi 8h30 – 12h30 et Mercredi 14h30-18h30